Nicolas Mayer-Rossignol gagne largement à Rouen, qui reste socialiste

L'ancien président de la région Haute-Normandie Nicolas Mayer-Rossignol (PS) devient maire de Rouen.

Les jeux étaient faits depuis le premier tour dans la ville aux cent clochers, mais le Parti socialiste se satisfera probablement de conserver une de ses places fortes. Nicolas Mayer-Rossignol, 43 ans, successeur désigné par le maire socialiste sortant Yvon Robert, l'emporte très largement au second tour avec 67,12% des voix devant son adversaire de droite, Jean-François Bures (32,87%), dans un scrutin marqué par une abstention record : seuls trois Rouennais inscrits sur dix sont allés voter ce dimanche 28 juin.

Les Verts ont longtemps espéré faire de la préfecture de la Seine-Maritime une de leurs conquêtes spectaculaires pour ces municipales ; un espoir né notamment du spectaculaire accident de l'usine Lubrizol en septembre dernier, alors que Rouen est l'une des villes les plus polluées de France. Mais la dynamique qui portait EELV n'a pas suffi : au premier tour, leur candidat Jean-Michel Bérégovoy a terminé à 23,15%, nettement derrière Nicolas Mayer-Rossignol (29,51%). L'écolo s'est donc rallié au socialiste, reconduisant l'alliance rose-verte qui constituait déjà la majorité au conseil municipal.

Lire la suite