Nicolas Mahut en larmes à Roland-Garros : son fils se précipite pour le consoler

·1 min de lecture

La séquence avait déjà bouleversé les téléspectateurs de Roland-Garros en 2019. Deux ans après, elle fait toujours autant d’effet. À tel point que le 29 mai dernier, à la veille de l’ouverture de la 120e édition de Roland-Garros, l’association de tennis professionnel (ATP) a décidé de la partager de nouveau sur son compte Twitter. « Ce genre de moments que l’on aime voir », peut-on lire en légende de la vidéo où Natanel, le fils de Nicolas Mahut vient consoler son papa, en larmes après sa défaite. Le joueur, à l’époque âgé de 37 ans et 252e joueur mondial, venait à l’époque d’être éliminé au 3e tour par l'Argentin Leonardo Mayer.

C’est main dans la main avec son fils de 7 ans qu’il avait quitté le terrain en juin 2019 sous les applaudissements. Un moment qui avait particulièrement touché l’Angevin, mais aussi son rival qui avait eu du mal à masquer son émotion. Une émotion qui traverse les années, comme en témoignent les messages publiés par les internautes ces derniers jours. « Je pleure à chaque fois que je vois ça », « C’est pour ces moments-là qu’on aime le tennis », peut-on lire sur Twitter en commentaire. « Ça change de Benoît Paire... », a écrit un autre internaute avec une petite touche d’ironie. La nostalgie suscitée par cette vidéo de lui et son fils a touché le principal intéressé puisque Nicolas Mahut en personne a posté deux émoticônes avec des yeux en forme de cœur en guise de commentaire sous la publication d’ATP Tour.

« Je suis émue, touchée par ces scènes. C'est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Je prépare quelque chose..." : la surprise de Jean-Jacques Bourdin pour 2022
VIDÉO - "Il m'a donné le goût du beau" : l'hommage de Sylvie Vartan à Yves Saint Laurent
Deuil spécial pour Vittoria et Emmanuel-Philibert de Savoie : ils perdent un cousin... et un farouche opposant
VIDÉO - Karim Benzema fait craquer le plateau de "C à vous"
Roland Garros 2021 : qui est l'arbitre Marijana Veljovic, surnommée "la J-Lo des courts" ?