Nicolas Hulot : ce que l’on sait du reportage d'« Envoyé spécial »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Avant même la diffusion d' « Envoyé spécial », Nicolas Hulot a annoncé qu'il quittait la vie publique.
Avant même la diffusion d' « Envoyé spécial », Nicolas Hulot a annoncé qu'il quittait la vie publique.

Ceux qui ont pu visionner l?enquête d'Envoyé spécial consacrée à Nicolas Hulot qui sera diffusée ce jeudi soir ont avant tout été frappés par le témoignage d?une femme, qui dit avoir été violée par le chantre de l?écologie, dans un parking, en 1989 : il avait 34 ans, elle en avait 16, elle était lycéenne. Aujourd?hui, elle est fonctionnaire territoriale dans une ville de province.

Ce récit qualifié de « poignant » rejoint, selon plusieurs intervenants, le mécanisme de « prédation » évoqué par la journaliste Bérangère Bonte, autrice de la première biographie de Nicolas Hulot, parue en 2010 (Sain Nicolas, éditions du Moment). Bérangère Bonte intervient dans le reportage diffusé sur France 2.

À LIRE AUSSIAccusation de viol contre Nicolas Hulot : « On nage en pleine télé-réalité ! »

Mises en garde

Dans sa biographie de l?ancien ministre de la Transition écologique du gouvernement d?Édouard Philippe, la journaliste écrivait déjà : « Quand le dictaphone s?éteint, l?immense majorité des interlocuteurs finit toujours par lâcher : Vous ne pouvez pas faire une biographie de Nicolas sans évoquer cet aspect du personnage. » Ses interlocuteurs évoquent des assistantes d?émission, des stagiaires, des jeunes femmes issues de la sphère publique ou anonymes. Une apprentie photographe (petite-fille de François Mitterrand) a passé une semaine chez lui sans ramener un seul cliché ; il y a aussi une fille de ministre, courtisée à la limite du harcèlement. « Et d?autres, impossibl [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles