Nicolas Dupont-Aignan : il perd ses nerfs chez Pascal Praud en parlant de Nordahl Lelandais

·1 min de lecture

Trop c'est trop pour Nicolas Dupont-Aignan. Mardi 11 mai, après plusieurs jours d'audience dans l'affaire de la mort d'Arthur Noyer survenue en 2017, la justice a rendu son verdict tard dans la nuit, condamnant Nordahl Lelandais à 20 ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de sûreté des deux tiers. Une décision évidemment très débattue mercredi 12 mai, notamment dans L'heure des pros, où cette peine n'est pas passée inaperçue, notamment auprès de Nicolas Dupont-Aignan, invité de l'émission de CNews, qui estime que celle-ci est trop légère aux vues des faits dont l'ancien maître chien a été rendu coupable.

"C'est insupportable ce qui se passe dans le pays aujourd'hui, c'est une magistrature qui est coupée de tout", s'est-il emporté à l'antenne, clamant sa "colère d'entendre ça". "Ça fait vingt minutes qu'on entend l'ode au tueur, c'est quand même incroyable", a déploré le président de Debout la France, qui a été rapidement contredit par Pascal Praud. "Alors vous voyez, ce que vous dites, je le conteste (...) Ceux qui nous écoutent, ils savent qu'il n'a jamais été question depuis vingt minutes de faire l'ode au tueur", a-t-il lancé sans détour à son invité, l'interrompant dans son coup de gueule.

Nicolas Dupont-Aignan pointe du doigt "l'état de jungle qu'il y a dans le pays"

Mais rien n'y a fait pour calmer Nicolas Dupont-Aignan, visiblement trop remonté pour cesser d'expliquer sa vision des choses. "Pardonnez-moi, c'est cet esprit (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Le fils de Michel Fourniret se réjouit de la mort de son père
Sous la gentille infirmière se cachait une tueuse en série redoutable
Fin de cavale pour le "vampire de Nanterre", interné depuis 17 ans
Une pom-pom girl de 13 ans victime d'un meurtre de sang-froid
Cette Fête des mères terrifiante d'une jeune maman qu'aucune femme ne voudrait vivre