Nicolas Bedos très ému en découvrant une scène surprenante de son père Guy Bedos dans Cannes à la maison : "C'est déroutant" (VIDEO)

·1 min de lecture

"Des remords ? Quel genre ?", demande une journaliste à Guy Bedos. "OSS 117, et puis des philosophes", répond l'humoriste. Cet extrait du sketch Festival datant du 10 mars 1962 a été rediffusé sur France 2 dans Cannes à la maison quasiment soixante ans après, alors que le fils du défunt comédien, Nicolas Bedos, présente justement son film OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire en clôture de la 74e édition du Festival de Cannes ce samedi 17 juillet. Entendre son père dire "OSS 117" dans ce sketch a véritablement bouleversé le réalisateur. "Vous ne connaissiez pas ces images ?", lui a lancé Anne-Élisabeth Lemoine. "Non pas du tout, pas du tout. C'est incroyable oui", a confirmé le fils de Guy Bedos. "On s'est dit que c'était un signe fabuleux", s'est justifiée l'animatrice face à Nicolas Bedos, ne semblant pas en croire ses yeux et surtout ses oreilles.

"Bon bah voilà... C'est déroutant, c'est déroutant et puis c'est toujours...", a-t-il lancé sans parvenir à finir sa phrase, préférant finalement commenter le jeu d'acteur de son père lors de ce sketch. "C'est très dur ce qu'il fait, parce qu'il joue quelque chose de hagard. C'était l'époque où les jeunes comédiens français voulaient tous être James Dean. Il en parlait souvent : ce regard comme ça et cette fausse naïveté, cette fausse modestie que certains continuent à jouer très bien sur votre plateau de temps en temps", a poursuivi Nicolas Bedos dans Cannes à la maison sans citer de noms. "J'aimais bien ce type, j'aime bien cette (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Le moins ponctuel, le meilleur danseur, la chanson de la honte... Jérémy Ferrari, Arnaud Tsamere et Baptiste Lecaplain balancent ! (VIDEO)
Grands reportages (TF1) s'intéresse à l'affaire Michel Lambin : le berger était-il un tueur en série ?
Nawell Madani (C8) : qui est l'acteur qui partage sa vie depuis de nombreuses années ?
Après sa fausse couche, Amandine Pellissard (Familles nombreuses, la vie en XXL) évoque son "grand besoin de se retrouver" avec Alex
“Ce fut un déchirement” : Michel Cymes revient sur son choix de démissionner et d’arrêter les consultations

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles