Nicolas Bedos "soulagé" après une période de crise difficile (VIDEO)

Le premier festival de cinéma assuré depuis la crise sanitaire vient d'ouvrir ses portes. Ce mardi 30 juin, les stars se réunissaient en nombre au Festival du film romantique de Cabourg pour récupérer leurs prix. Après avoir dévoilé le palmarès, c'est au tour des films d'être projetés dans les salles noires pendant deux jours. Un retour à la normale (ou presque) qui se fait sous certaines conditions. Si les acteurs du tapis rouge pouvaient éviter les masques, les journalistes et spectateurs devaient respecter des règles strictes. Emporté par la joie de remporter un prix, Nicolas Bedos a quelque peu oublié les gestes-barrières, et il a été obligé de s'en expliquer.

"Ça a l'air d'être comme avant, presque..."

Mardi, lors de l'annonce du palmarès, Nicolas Bedos a en effet eu du mal à contenir sa joie (et les distances physiques) quand il a obtenu le prix de meilleur réalisateur pour son film La Belle époque. C'est tout naturellement qu'il a donc embrassé Doria Tillier, son équipe et les personnes qui lui ont remis le trophée... sans trop penser aux conséquences sanitaires. "Il n'y avait pas de provocation dans mon geste, il y avait surtout un soulagement. Un soulagement que ça ait l'air, je touche du bois, de recommencer les festivités. Ça a l'air d'être comme avant, presque", a ainsi expliqué à nos confrères du 19.45 de M6 l'acteur également touché par la perte de son père, l'humoriste Guy Bedos, le 28 mai dernier.

Des mois compliqués pour le cinéma

Le réalisateur n'est pas le seul

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre ?
Mort de Hermine de Clermont-Tonnerre : les mots déchirants de sa famille
Louane : ses rares confidences sur sa fille Esmée, "Je n'ai jamais trop parlé de ma famille..." (VIDEO)
Suicide de la star de la K-Pop Goo Hara : son ex-conjoint, qui la faisait chanter, condamné par la justice
Christophe Castaner : ses échanges par SMS avec un acteur de la série Dix pour cent dévoilés !