Nicolas Bedos évoque les insultes envoyées par Nicolas Sarkozy

·1 min de lecture

La bien-pensance et le politiquement correct… très peu pour Nicolas Bedos qui a profité de son passage dans Laissez-vous tenter de RTL pour lancer l’alerte. « Dès qu'on dit quelque chose qui dépasse un peu, d'incorrect, c'est la meute des offensés, des indignés, des gendarmes numériques, des gens, a déclaré le fils du tant regretté Guy Bedos. C'est épouvantablement chiant aujourd'hui de s'exprimer, de faire l'artiste. Quand j'écris 'retirez vos masques', machin, ça veut pas dire retirez vos masques, ça veut dire 'P****n, on a pas très très très envie de lâcher là ? On n'en a pas ras le c** ?'. C'est ça que ça veut dire. Et ceux qui me suivent le comprennent aussitôt. Mais bon, il y a la meute derrière, il faut se les fader… »

Son texte polémique appelant à la désobéissance, Nicolas Bedos l’avait écrit sur un coup de sang, suite à une annonce du gouvernement concernant la pandémie de coronavirus. « C’est un texte excessif et irresponsable et je l’ai écrit dans la colère, expliquait-il à Quotidien. Mais ça pose la question de la responsabilité d’un artiste. Est-ce qu’un artiste a vocation de tenir des propos responsables ? Je ne crois pas. Quand j’achète un livre, je n’achète pas un guide de conduite. »

Auprès d’Yves Calvi et les équipes culture de Laissez-vous tenter Nicolas Bedos a ré-affirmé son droit de s’exprimer comme il l’entend. Depuis des années, il ne s’est jamais laissé impressionner par ceux qu’il a dans le viseur. « Ça n’est plus le pouvoir qui censure, c’est les gens (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Meghan Markle et Harry snobés par la famille royale : ils prennent une décision radicale
PHOTO Nolwenn Leroy : sa réaction à la victoire de Joe Biden divise les internautes
PHOTO Jarry coupe tous ses cheveux, les internautes partagés
Laurent Delahousse : une bourde au JT de 20 heures scandalise les téléspectateurs
Les 12 coups de midi : Jean-Luc Reichmann dévoile qui est son candidat préféré