Niches fiscales : Emmanuel Macron rejette en bloc la proposition de Gérald Darmanin

Le président de la République a exprimé sa ferme opposition, mercredi 6 février en Conseil des ministres, à la proposition formulée par son ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin. Il souhaitait réduire de 1 milliard d'euros les niches fiscales des ménages les plus aisés pour baisser les impôts des moins riches.

Gérald Darmanin souhaite s'attaquer aux niches fiscales des plus riches. Pour rappel, dans un entretien au Parisien le 3 février dernier, le ministre de l’Action et des Comptes publics avait fait part de sa volonté de raboter les niches fiscales pour les Français les plus aisés, soit en introduisant des "conditions de ressources", soit en diminuant leur "plafond global". Interrogé sur RMC, il a ensuite insisté sur le fait que sur 14 milliards d'euros de niches concernant l'impôt sur le revenu, 7 milliards profitaient aux 10% les plus aisés. "Si on baisse d'un milliard d'euros ces niches, (...) on peut baisser les tranches d'impôt sur le revenu des gens qui gagnent 1.700 - 1.800 euros par mois. De combien ? De 180 euros en moyenne", avait-il calculé à l'antenne. Mais du côté de l'Élysée, sa proposition de "Robin des bois de l'impôt" ne passe pas.

Selon franceinfo, le sujet aurait été abordé en Conseil des ministres mercredi 6 février et le chef de l'État visiblement "agacé" aurait averti : "Le débat oui, mais la ligne ce n'est pas d'augmentation d'impôts". Une remise à sa place claire de Gérald Darmanin selon un ministre qui a confié à franceinfo qu'"Emmanuel Macron a déjà tranché" car "on peut dire ce qu'on veut, mais réduire les niches, c'est augmenter les impôts". En clair, la proposition de l'ancien maire de Tourcoing ne correspond pas du tout à l'état d'esprit du chef de l'État. Comme le précise Le Figaro, le chef de l'État garderait à l'esprit que le mouvement des "Gilets jaunes" est né d'une hausse de taxe.

>> À lire aussi : Gérald Darmanin joue les Robin des bois de l'impôt

Le chef de l'État ne souhaite donc prendre aucun risque avec une réduction des niches fiscales qui pourrait entraîner une hausse d'impôt. "Il faut arrêter avec ces ballons d'essai qui frappent tous notre électorat", aurait déclaré un haut responsable de La République en marche au JDD au sujet de la proposition du "citoyen" Darmanin. "C'est la contribution d'un ministre parmi d'autres", minimise-t-on

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Niches fiscales : Gérald Darmanin joue les Robin des bois de l'impôt
Niches fiscales : Macron ne serait pas favorable à leur réduction
Gérald Darmanin reste à Bercy... et fait des propositions chocs pour réduire les niches fiscales
Niches fiscales : qui en bénéficie ?
Qu’est-ce que ce plafond des niches fiscales que Gérald Darmanin veut diminuer ?