La niche parlementaire du PS à l'Assemblée, première victime de la grève du 5 décembre

1 / 2

La niche parlementaire du PS à l'Assemblée, première victime de la grève du 5 décembre

Trop rares pour être négligées. Alors que se profilait la grève prévue le 5 décembre prochain, les députés socialistes de l'Assemblée nationale se sont aperçus que celle-ci empiétait sur... leur niche parlementaire. Un événement organisé de façon tournante et peu récurrente pour chaque groupe d'opposition. 

D'où le courrier envoyé à Richard Ferrand par la patronne des trente élus Socialistes et apparentés du palais Bourbon, Valérie Rabault. La députée du Tarn-et-Garonne a par ailleurs évoqué le sujet lors de la dernière Conférence des Présidents, le 26 novembre. Les participants ont donné leur accord de principe au report de la niche parlementaire du PS au 12 décembre. La décision doit être formellement actée mardi, lors de la prochaine réunion des présidents de groupe.

Situation "baroque" selon le PS

Alors que le Parti socialiste a appelé à la grève et à manifester contre la réforme des retraites, ses trente députés étaient confrontés à un dilemme: manifester ou se calfeutrer à l'Assemblée nationale par assiduité parlementaire.

"J'avais dit à mon groupe que je trouvais baroque de se retrouver à huis clos à l'Assemblée nationale", commente a posteriori le député socialiste du Val-de-Marne Luc Carvounas auprès de BFMTV.com.

Journée cruciale pour les députés en dehors de la majorité, la niche parlementaire est octroyée une fois par an à chaque groupe minoritaire et d'opposition. Une journée au cours...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi