A Nice, la statue de Jacques Chirac, tout juste inaugurée, déjà vandalisée

La statue de Jacques Chirac, installée à Nice et dévoilée samedi dernier, a été vandalisée. Deux doigts de sa main gauche ont été coupés. 

L’inauguration s'était déroulée ce week-end, en présence de sa fille Claude. La statue de l’ancien président de la République Jacques Chirac, installée à Nice, nichée entre le Cours Saleya et le Quai des Etats-Unis, a été vandalisée à peine quelques jours plus tard. Deux doigts de l’œuvre, créé par l'artiste niçois Patrick Frega, ont été coupés. Il s’agit de l'annulaire et l'auriculaire de la main gauche, indique France Bleu Alpes maritimes.

La radio précise qu’une plainte a été déposée par la ville de Nice, dirigée par Christian Estrosi. La vidéosurveillance a permis d’identifier cinq personnes. La statue - qui a coûté 28 000 euros, selon «Nice Matin» qui cite la municipalité - devait être réparée ce jeudi.

"On a presque l'impression qu'il est là", confiait Claude Chirac à propos de la statue de son père

Samedi dernier, le «Cours Jacques Chirac» a été inauguré. Une plaque a été dévoilée, ainsi que la statue, haute de plus de 2 mètres, représentant l’ancien Président de la République en costume cravate. Le maire de Nice Christian Estrosi, son épouse Laura Tenoudji étaient présents à la cérémonie aux côtés de Claude Chirac et de son conjoint Frédéric Salat-Baroux. «J'ai été surprise parce que c'est la première fois que je vois mon père en statue. Elle est très incarnée, on a presque l'impression qu'il est là», confiait alors Claude Chirac.

Lire la suite sur Paris Match


Ce contenu peut également vous intéresser :