Nice sombre face au Napoli au San Paolo

LIGUE DES CHAMPIONS – Deux buts encaissés et deux cartons rouges reçus : les Niçois ont vécu une mauvaise soirée en barrages aller de Ligue des Champions, face à Naples (2-0). Il va falloir un exploit aux Aiglons pour se qualifier lors du match retour.

Le dernier obstacle avant la Ligue des Champions. Et pas des moindres. Dans l’enfer du San Paolo, Nice doit affronter le 3e de Serie A 2016-2017, un Napoli à l’attaque de feu. Hamsik, Callejon, Insigne et Mertens combinent sans cesse, au milieu d’une défense niçoise souvent apathique. Logiquement, elle craquera deux fois. Une première sur une sortie hasardeuse de Cardinale, à l’angle de sa surface, rapidement effacé par Mertens qui peut ensuite pousser au fond des filets (1-0, 13e). Une seconde sur un penalty concédé par Jallet dans un une-deux trop rapide entre Insigne et Mertens, et converti par Jorginho (2-0, 69e). Un score logique, voire flatteur compte tenu du scénario du match, même si Nice a su inquiéter Pepe Reina, mais sans cadrer (Koziello 35e, Saint-Maximin 40e, Pléa 58e). Sauf que Nice va également perdre deux joueurs, expulsés coup sur coup par M. Marciniak : Koziello pour un tacle mal maîtrisé, Pléa pour une contestation et un second jaune (79e). A neuf, le Gym parviendra à tenir le score (2-0), mais ses affaires semblent bien mal engagées avant le retour, mardi 22 août à l’Allianz Riviera.


La minute noire du Gym
Dans son maillot noir, Nice a vu rouge, deux fois, en l’espace d’une minute. 79e : Koziello, en retard sur Zielinski au milieu de terrain, se voit adresser un rouge direct, sévère mais compréhensible, par M. Marciniak. Pléa vient exprimer son mécontentement, il prend à son tour un carton. Jaune certes, mais Pléa avait déjà été averti 15 minutes plus tôt pour une semelle sur Insigne. Résultat, la semaine prochaine, Nice va devoir remonter le score sans son excellent milieu de terrain de poche et sans son buteur, alors même que Le Bihan est blessé et que Balotelli risque d’être trop court. Autant dire que tous les ingrédients sont réunis… pour un exploit retentissant ?


Cardinale – Saint-Maximin, des espoirs et des doutes
Chacun dans son registre, le portier niçois et l’ailier venu de Monaco symbolisent les difficultés niçoises en ce début de saison. Encore coupable d’une sortie manquée sur l’ouverture du score napolitaine, Cardinale a aussi sorti des arrêts très précieux et empêché Naples d’alourdir le score. De son côté, s’il a été le Niçois le plus remuant, Allan Saint-Maximin ne s’est pas montré décisif, comme trop souvent. Or, c’est pour cela qu’il a été recruté. Si le dernier rempart et la recrue la plus chère de l’histoire du Gym haussent leur niveau de jeu, les Aiglons pourraient planer. Dans le cas contraire, plus dure sera la chute.


____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages