Nice : un restaurant brave l’interdiction d’ouvrir, le gérant en garde à vue

Mercredi 27 janvier, un restaurateur de Nice (Alpes-Maritimes) a décidé d’ouvrir son établissement en dépit de l’interdiction qui frappe toujours les bars et restaurants en France. Le Poppies a accueilli de nombreux clients pour déjeuner, souvent sans masque ni gestes barrières. Le gérant, Christophe Wilson, témoigne : "si je fais ça, c’est pour sauver ma famille et mes employés, et donner de l’élan aux autres, pour qu’enfin on n’ait plus peur, qu’on puisse retrouver le sourire et la vie." Le gérant en garde à vue Les clients étaient nombreux. Il y avait de la musique, des chants et des slogans entonnés. "On doit tous être solidaires des restaurateurs, ils ont fait tout ce qui a été demandé", raconte une femme présente, suppléée par un autre client : "elle a le goût de la liberté cette assiette". Le gérant risque une amende et une fermeture administrative pour avoir ouvert sans autorisation. En outre, il a été placé en garde en vue pour avoir embauché un ouvrier en situation irrégulière.