Nice : la place Garibaldi, un héritage franco-italien

La place Garibaldi est la plus célèbre de Nice (Alpes-Maritimes), et peut-être aussi la plus belle. Au XIXe siècle, c'est une place royale. À l'époque, Nice, appartient au royaume de Sardaigne et du Piémont. Évoquer cette place, c'est aussi replonger dans les origines de la ville. Sous la place, se cache une crypte qui a mille ans d'histoire. "On a découvert des fortifications, car il faut savoir que Nice a eu des fonctions militaires jusqu'au début du XVIIIe siècle", raconte Cécile Verdoni, chef du service Ville d'Art et d'Histoire Un destin qui bascule En 1860, la ville est rattachée à la France. Une blessure pour Giuseppe Garibaldi, l'enfant du pays. Né à Nice et considéré comme un père de la patrie italienne, l'homme s'est toujours senti profondément transalpin. Il s'était alors élevé contre cette "vente honteuse" comme il le disait lui-même. Aujourd'hui rénovée, la place fait la fierté des Niçois et le plaisir des touristes de passage, toujours sous l'œil vigilant de Garibaldi.