Ligue 1 : terrain envahi, le match Nice-OM interrompu

·1 min de lecture
Le match Nice-Marseille a été interrompu ce dimanche. En cause : l’envahissement du terrain par plusieurs supporteurs.
Le match Nice-Marseille a été interrompu ce dimanche. En cause : l’envahissement du terrain par plusieurs supporteurs.

Le match Nice-Marseille a été définitivement arrêté par l?arbitre après une heure et demie d?interruption, peu après 23 h 30. Ce dimanche 22 août à l?Allianz Riviera, Nice recevait Marseille, à l?occasion de cette 3e journée de Ligue 1 Uber Eats. Peu avant 22 h 30, le match a dû être interrompu par l?arbitre, après l?envahissement du terrain par des supporteurs niçois. L?incident a commencé à la 75e minute quand, heurté par un des projectiles, Dimitri Payet s?est effondré au sol avant de se relever et d?empoigner la bouteille qui l?avait touché pour la lancer vers la tribune. Ses coéquipiers Alvaro Gonzalez et Mattéo Guendouzi ont couru vers le « kop » pour haranguer la zone d?où venait la bouteille. Dante, le capitaine niçois, est arrivé à son tour pour tenter de calmer les supporteurs.

À LIRE AUSSI15 janvier 1917. Le jour où la Coupe de France naît en pleine guerre mondiale

Après 90 minutes d?atermoiements, la rencontre a été définitivement arrêtée quand l?arbitre, Benoît Bastien, a mis le ballon au poteau de corner, a sifflé et constaté l?absence des Marseillais.

Sampaoli sort de ses gonds

Un cordon de sécurité de stadiers, vêtus de gilets jaunes, a essayé d?arrêter les supporteurs, mais des coups ont été échangés à différents endroits du terrain dans une mêlée entre joueurs des deux équipes, supporteurs et stadiers.

Des photos ont circulé sur les réseaux sociaux, montrant des marques sur des joueurs marseillais, notamment des coupures au cou sur Luan P [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles