Nice : une mère expulsée de son HLM suite à la condamnation de son fils dealer

·1 min de lecture
Le quartier des Moulins à Nice (photo d'illustration).
Le quartier des Moulins à Nice (photo d'illustration).

Une double sanction qui fait débat. Une mère de famille a reçu un avis d?expulsion de la part de Côte d'Azur Habitat, le bailleur social qui gère le HLM dans lequel elle habite à Nice. Son fils, âgé de 19 ans, a été condamné à 20 mois de prison pour trafic de drogues. Il a également commis des dégradations dans l?immeuble. L?expulsion de la mère ? qui devra aussi s?acquitter d?une amende de 500 euros ? a suscité une polémique et la justice a été saisie. Mais, fin août, le tribunal judiciaire de Nice a tranché en faveur du bailleur social et autorisé la résiliation du bail, rapporte Le Figaro.

Côte d'Azur Habitat, cité par Le Figaro, souligne que la justice « a considéré que l?existence et la gravité des troubles ont été suffisamment rapportées pour caractériser le défaut de jouissance paisible des lieux », précisant que toute personne louant un logement sur ce site a l?obligation de le respecter.

« Un logement social, ça se mérite », selon Anthony Borré

Cette expulsion fait suite à une décision de la mairie de Nice, prise en avril dernier, en accord avec la préfecture des Alpes-Maritimes, de permettre aux bailleurs sociaux de la ville de prendre connaissance des sanctions judiciaires des locataires, ou des personnes qu?ils hébergent, qu?ils s?agissent d?un enfant, d?un compagnon ou d?un ami.

Anthony Borré, premier adjoint de Christian Estrosi, également président de Côte d'Azur Habitat, avait porté et soutenu ce projet dès sa prise de fonction à l?été 2020 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles