Nice: un individu interpellé à la basilique Notre-Dame

·2 min de lecture
La basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, le 30 octobre 2020 - Valery HACHE © 2019 AFP
La basilique Notre-Dame de l'Assomption à Nice, le 30 octobre 2020 - Valery HACHE © 2019 AFP

Un individu a été interpellé par la police municipale de Nice lundi soir près de la basilique Notre Dame, a indiqué le maire Christian Estrosi, rapportant une information du site actu 17 confirmée à BFM Côte d'Azur. Inquiété par le comportement de cet individu de 26 ans, le sacristain a déclenché l'intervention de la police municipale via le bouton d'alerte installé dans l'église.

Contacté par BFM Côte d'Azur ce mercredi, le procureur de Nice indique toutefois que le suspect a depuis été relâché. L'individu, un Tunisien en situation irrégulière qui présente des troubles mentaux, n'aurait pas menacé le sacristain, qui a simplement entendu l'homme parler arabe.

Un an après l'attentat de Notre Dame

Dans un premier temps, il avait été indiqué que cet individu était entré dans la basilique avant de se mettre à crier de manière virulente puis quelques minutes plus tard, de se montrer menaçant.

Une fois les forces de l'ordre prévenues, le suspect s'était ensuite enfui mais avait pu être arrêté quelques rues plus loin, selon la police municipale de Nice à BFM Côte d'Azur. Après son arrestation, il avait été présenté à un officier de police judiciaire.

Cet incident est intervenu alors que la ville de Nice doit bientôt commémorer l'attentat de Notre Dame de Nice. Le 29 octobre 2020, un Tunisien de 21 ans avait commis une attaque au couteau dans la basilique et avait tué trois personnes dont Vincent Loquès, l'ancien sacristain de l'église.

Depuis cet attentat, les services de police ont dû effectuer à trois reprises des interventions comme celle de ce lundi soir dans les églises de Nice, explique la police municipale à BFM Côte d'Azur. "Les événements de l'an dernier créent la psychose, c'est certain", confirme le procureur de Nice.

Christian Estrosi appelle la justice à être "extrêmement sévère"

Après l'interpellation de cet homme, le maire de la ville Christian Estrosi avait tenu à remercier les forces de l'ordre. Il a également appelé à prendre des sanctions lourdes contre l'individu.

"La justice doit être extrêmement sévère alors que nous allons commémorer l'attentat du 29/10/2020", a soutenu sur son compte Twitter Christian Estrosi.

Le député (LR) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti, a lui parlé d'un évènement "insupportable" sur son compte Twitter, réclamant par ailleurs l'expulsion du suspect.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles