Nice : Geneviève Legay tricote un "gilet jaune" pour Emmanuel Macron et lui écrit une lettre pour dénoncer sa "politique infâme"

franceinfo
La militante, blessée après une charge de la police pendant une manifestation de gilets jaunes en mars dernier, règle ses comptes avec Emmanuel Macron.

Geneviève Legay, la manifestante de 73 ans blessée en mars dernier lors d'une charge de police contre un rassemblement interdit de "gilets jaunes" à Nice, vient d’envoyer à Emmanuel Macron un "gilet jaune" qu’elle lui a tricoté, rapporte France Bleu Azur jeudi 11 juillet.

Un gilet et un drapeau en tricot envoyés au président

Elle a profité de sa convalescence, pendant quatre mois, pour faire fonctionner ses aiguilles. Elle a confectionné pour le chef de l’État un "gilet jaune", et un drapeau aux couleurs de la paix. Geneviève Legay lui a écrit également une lettre que France Bleu Azur s'est procurée. Ces tricots "sont des symboles face à votre mise en œuvre de démolition, ainsi que celle de votre entourage", a-t-elle écrit.


"Vous détricotez, moi je tricote", explique, dans sa lettre, la militante d'Attac. "J’ai 73 ans et suis fière d’être une citoyenne à part entière. Aussi, ne vous en déplaise, je revendique ma liberté de manifester, entre autres, face à vos choix politiques", insiste-t-elle. Une politique que Geneviève Legay qualifie d'"infâme" et de "véritable honte".

Vos discours sont trop souvent méprisants. Vous n’êtes que mépris. C’est une habitude chez vous de tenir des propos condescendants envers les gens d’en-bas, ceux qui ne sont rien

Geneviève Legay

à France Bleu (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi