Féminicides : 113 femmes tuées en 2021, trois décès depuis le début de l'année

·1 min de lecture

L'homme, âgé de 60 ans, s'est présenté lui-même samedi vers 20 heures à la caserne de police de Nice. Il a déclaré avoir eu une dispute avec sa femme ou son ex-femme , élément qui reste à préciser à ce stade, en indiquant aux fonctionnaires qu'il ne savait pas dans quel état la victime se trouvait, a expliqué le parquet à l'AFP.

Le sexagénaire a ensuite conduit les services de police dans un garage où était remisé un véhicule appartenant à son fils. Les policiers ont alors découvert dans le coffre, le corps de la victime, âgée de 45 ans. Le père et le fils ont été placés en garde à vue. 

>> LIRE AUSSI - Féminicide dans la Marne : une femme mortellement poignardée, son conjoint se suicide

Décès par strangulation

Selon les premiers éléments médicolégaux, le décès serait dû à une strangulation. Le fils placé en garde à vue, âgé de 24 ans, est l'aîné des trois enfants du couple, les deux autres étant âgés de 21 ans et de 17 ans. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale. Cette information a été donnée par le maire de Nice dans un tweet : "Dévasté après la découverte, à Nice, du corps d'une femme qui aurait été tuée par son ex-compagnon", écrit Christian Estrosi (ex-LR).

Deux autres féminicides samedi

"Je veux dénoncer l'horreur de cet assassinat. Mes pensées sont tournées vers les enfants, la famille et les proches de la victime qui était un agent de notre collectivité", poursuit le maire en demandant que "la lutte et l'aggravation des sanctions contre les violences...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles