Nice : Christian Estrosi interdit les locations saisonnières

C'est un appartement qui, d'habitude est très demandé. Situé au dernier étage d'un immeuble à Nice (Alpes-Maritimes), ce 50m2 offre une vue imprenable sur la Promenade des Anglais et la mer Méditerranée. Il est cependant vide, et risque de le rester. Afin de réduire l'arrivée de touristes et de limiter la circulation du Covid-19, le maire (LR) Christian Estrosi a en effet pris, jeudi 28 janvier, un arrêté interdisant les locations saisonnières, et cela pour la période allant du 6 au 21 février. La mesure pourra être reconduite si besoin. Coup dur pour les agences immobilières "Nous proposons des appartements avec cuisine, dans lesquels les gens peuvent s'installer et rester dès 18 heures au lieu de traîner dans les rues", affirme pourtant le propriétaire de l'appartement. Les professionnels du secteur ont du mal à digérer la décision du maire. Certaines agences affichent une perte de 80% de leur activité. Dans la métropole niçoise, le taux d'incidence a atteint un niveau préoccupant (500 cas pour 100 000 habitants).