Nice : un aéroport quasiment en sommeil

C'était avant la crise le point de départ vers New-York (Etats-Unis) ou Berlin (Allemagne), mais le terminal 1 de l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes) n'a pas réouvert ses portes. Le terminal 2, lui, conserve une activité très réduite : une poignée de vols par jour seulement. Les 500 salariés de l'aéroport de Nice ont été placés en activité partielle. Trois fois moins de passagers Depuis un an, il y a trois fois moins de passagers dans l'aéroport, et les rares qui sont là voyagent dans une atmosphère étrange. "Lorsque l'on passe la sécurité, il n'y a personne", fait remarquer une voyageuse. "Du coup on est obligé de travailler sur les genoux avec le PC. Sinon habituellement c'était dans les salons, dans les bars", regrette un autre. Seuls les commerces alimentaires restent ouverts. Résultat : 9 boutiques sur 10 ont baissé le rideau.