Nièvre: l'homme qui a reconnu avoir tué sa mère nonagénaire en Ehpad mis en examen

·1 min de lecture
Une résidente d'un Ehpad (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Stéphane de Sakutin - AFP
Une résidente d'un Ehpad (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Stéphane de Sakutin - AFP

Un homme d'une soixantaine d'années a été placé en détention provisoire et mis en examen pour "homicide aggravé" ce week-end à Lormes dans la Nièvre, rapportent nos confrères du Journal du Centre. Il a reconnu avoir tué sa mère âgée de plus de 90 ans, qui était hospitalisée dans un Ehpad du Morvan.

Les faits ont lieu le 25 août dernier. La patiente, qui se trouve en soins palliatifs dans cet établissement pour personnes âgées, est découverte gravement blessée à la tête, "dix minutes environ après le départ de son fils" qui était venu lui rendre visite, selon le directeur délégué des Centres hospitaliers du Morvan. Malgré les soins qu'elle reçoit, elle meurt jeudi des suites de ses blessures.

Son fils, qui était activement recherché depuis les faits, a été interpellé dans la nuit dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. Vendredi soir, il est placé en garde à vue après avoir reconnu avoir asséné des coups de massettes à sa mère afin d'abréger ses souffrances.

Désormais mis en examen et placé en détention provisoire pour "homicide aggravé" en raison du lien familial qu'il entretenait avec la vieille femme, il risque la réclusion criminelle à perpétuité. Le pôle criminel du parquet de Bourges est en charge de l'enquête depuis samedi.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles