NFT : le premier SMS de l'histoire vendu 107.000 euros aux enchères

·1 min de lecture

Le premier SMS de l'histoire, transmis par l'opérateur Vodafone le 3 décembre 1992, a été vendu aux enchères mardi sous forme de NFT pour 107.000 euros, lors d'une vente organisée par la maison Aguttes en France. L'acheteur, dont l'identité détaillée n'est pas connue, est canadien et travaille dans le secteur des nouvelles technologies. Il est désormais le propriétaire exclusif d'une réplique numérique et unique du protocole de communication original qui a transmis ce SMS.

Reçu à l'époque par Richard Jarvis, collaborateur de Vodafone, le SMS est composé de 15 caractères pour dire "Merry Christmas" ("Joyeux Noël" en français). L'opérateur Vodafone avait indiqué au préalable qu'il reverserait le produit de la vente au HCR, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, soit 107.000 euros moins les honoraires de la société de vente.

Un SMS vendu sous forme de NFT

Le "Non-Fungible Token" (NFT), soit en français un "jeton non fongible", est un nouveau type d'actif numérique, à l'instar des cryptomonnaies comme le Bitcoin, qui utilise la technologie de la chaîne de blocs (blockchain), un répertoire d'authentification partagé entre une multitude d'individus. Un NFT est unique et ne peut pas être échangé contre un équivalent.

>> LIRE AUSSI -Les origines des NFT

 

Parmi les participants dans la salle, Luigi Caradonna, 18 ans, un jeune entrepreneur qui a fondé une entreprise utilisant la blockchain dans le domaine du jeu vidéo. Il a renoncé lorsque les enchères ont dépassé 75.000 e...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles