NFT, crypto et métavers dans le Top 10 des mots de l'année 2021

·2 min de lecture

Collins est une référence incontournable dans les pays anglo-saxons, à la manière du Larousse ou du Robert dans les pays francophones. À ce titre, cette institution a pris pour habitude de publier, à la fin du mois de novembre, la liste des 10 mots qui ont marqué l’année.

En 2020, comme l’on pouvait s’y attendre « lockdown » (confinement) a été le mot le plus recherché. Pour sa part, l’année 2021 est marquée par un essor marquant de l’intérêt manifesté pour trois sujets relevant de la crypto-monnaie :

  • « NFT » arrive en n° 1 ;

  • « Crypto » est n° 4 ;

  • « Metaverse » se classe n° 7.

La percée du terme NFT est gigantesque avec une augmentation de + 11.000 % par rapport à l’année précédente. Il est vrai que, dès janvier, des annonces records sont tombées avec un point culminant le 11 mars 2021. Ce jour là, l’œuvre Everydays: The First 5 000 Days a été vendue par Christies à un prix équivalent à 69 millions de dollars. Du jour au lendemain, son créateur, Beeple, est devenu l’un des trois artistes les plus cotés au monde.

« NFT » est le mot le plus populaire de l'année selon Collins, nous dit la page de cette référence des dictionnaires dans les pays anglo-saxons qui définit ce mot comme un « certificat numérique de possession d'un actif unique tel qu'une oeuvre d'art ou une pièce de collection ». © Collins
« NFT » est le mot le plus populaire de l'année selon Collins, nous dit la page de cette référence des dictionnaires dans les pays anglo-saxons qui définit ce mot comme un « certificat numérique de possession d'un actif unique tel qu'une oeuvre d'art ou une pièce de collection ». © Collins

Il est à noter que Collins apporte cette définition pour NFT : Abréviation de token non fongible, l’identifiant numérique unique qui enregistre la possession d’un actif numérique, telle qu’une œuvre d’art ou une pièce de collection.

La présence des termes « crypto » (en hausse de 468 %) et « metaverse » (métavers) est un autre signe de l’intérêt qui s’est développé au tout de l’année autour de l’univers des cryptomonnaies. L’annonce par Facebook, fin octobre, de sa décision d’investir à très grande échelle dans son métavers a très probablement contribué à la curiosité des internautes.

Quid de la pandémie ? Elle reste présente dans les préoccupations de la population. Le terme «...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles