Neymar, Messi, Vieira… eux aussi ont joué les Jeux olympiques

Sébastien Nieto
Neymar lors des Jeux olympiques 2012 à Londres. Le Brésilien a participé deux fois à cette compétition

Candidat à la sélection en Bleu pour les JO de Tokyo en 2020, Kylian Mbappé pourrait suivre les traces de nombreuses stars du football. Revue d’effectif.


Verra-t-on Kylian Mbappé aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon) en 2020 ? Un projet bien engagé dans la tête de l’attaquant du PSG avant même la qualification, obtenue lundi soir par l’équipe de France espoirs. Il y aura des contraintes (Euro 2020, début de saison en club…) mais, avant Mbappé, d’autres stars du football ont participé aux JO.

Revue d’effectif non exhaustive depuis 1992 et l’entrée en vigueur de la règle qui impose aux sélections de n’envoyer que des joueurs âgés de moins de 23 ans (auxquels s’ajoutent trois « jokers »).

Les médaillés d’or

Rio, Brésil, 2016. Neymar, déjà présent en 2012 à Londres (finaliste malheureux), remporte aux tirs au but contre l’Allemagne les JO à domicile. La star du Barça (puis du PSG) est accompagnée de Marquinhos, notamment.

Pékin, Chine, 2008. Messi remporte le premier grand titre de sa carrière. Onze ans plus tard, l’Argentin dispute le statut de plus grand joueur de l’histoire… Il est accompagné de Di Maria, Riquelme, Lavezzi ou Agüero. Ils ont succédé aux Argentins (Heinze, Saviola, Mascherano, Tevez), vainqueurs quatre ans plus tôt à Athènes.

Sydney, Australie, 2000. Le Cameroun est sur le toit de l’Olympe grâce, notamment, à Eto’o, future star du Barça.

Atlanta, Etats-Unis, 1996. Le Nigeria avait déjà fait briller l’Afrique aux Jeux olympiques avec Okocha (futur joueur du PSG), Kanu (Ajax, Inter, Arsenal) ou West (Auxerre, Inter, AC Milan…).

Barcelone, Espagne, 1992. Chez elle, l’Espagne de Pep Guardiola et de Luis Enrique (les deux futurs milieux puis entraîneurs du Barça) remporte son unique titre olympique.

Les Français

Lors de la dernière participation de l’équipe de France aux JO, en 1996 à Atlanta, Raymond Domenech était le sélectionneur. Finaliste de la Coupe du monde vingt ans plus tard, le coach emmène trois futurs champions du monde 1998 (Pirès, Vieira, Candela). (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Coupe du monde 2019 : les Hollandaises miraculées face aux Japonaises
Un costume d’Ettie, la mascotte de la Coupe du monde 2019, volé au Parc des Princes
Coupe du monde féminine : l’Italie en quart 28 ans après
PSG : le grand jeu de la séduction entre Neymar et le Barça est lancé
Coupe du monde 2019 : Sidonie Asseyi, la maman à fond derrière les Bleues