Les millionnaires du jeu vidéo

Ca fait des années qu'on vous le dit, le jeu vidéo peut rapporter gros ! En effet, après plus de quarante ans d'une vie commerciale intense, le jeu vidéo a su s'imposer comme l'un des loisirs les plus pratiqués de la planète et certains développeurs, ou créateurs d'entreprises, ont su en tirer partie.

Le jeu vidéo enrichit 

Vous le savez Call of Duty est une des séries qui se vend le mieux chaque année dans le monde. Alors même si en 2013 les résultats ne seront sans doute pas aussi impressionnants que ceux des années précédentes, cela n'inquiètera pas Bobby Kotick, le président d'Activision Blizzard, dont le salaire annuel est estimé à plus de 6 millions d'euros. Oui, ça calme… Plus discret mais tout aussi impressionnant, le succès connu par la plate-forme de téléchargements Steam sur PC a largement profité à son patron, Gabe Newel, qui selon le classement Forbes datant de 2012 serait en 854ème position parmi les plus grandes fortunes mondiales avec 1,5 milliard de dollars en banque. Voilà qui donne le vertige même si le roi dans le domaine des jeux vidéo semble être le patron GREE, avec ses jeux sociaux sur téléphones, Yoshikazu Tanaka, qui n'est autre que le 5ième japonais le plus riche de l'archipel avec plus de 3 milliards d'euros en stock.

A chacun sa méthode 

Si certains ont su s'enrichir de manière fulgurante ces dernières années, d'autres ont du attendre leur heure, ou frôler la banqueroute, avant de devenir riches. On pense évidemment à l'ex président de Nintendo, Hiroshi Yamauchi (11ième fortune nippone avec un peu moins de 2 milliards d'euros), qui a tenu la firme du plombier d'une main de fer pendant plus de 50 ans et qui a réellement connu le succès dans les jeux vidéo à partir des années 1980. Enfin, le suédois Mikael Hed, patron de Rovio Entertainment, à qui l'ont doit les incontournables Angry Birds, a failli déposer le bilan en 2007 mais doit aujourd'hui toucher le ciel si on en croit le succès de ses oiseaux en colère. Enfin, n'oublions pas Don Mattrick, développeur de formation, qui aura été président de Electronic Arts avant de rejoindre Microsoft en tant que responsable de la division interactive (Xbox 360 et Game for Windows) pour finalement terminer chez Zynga en tant que PDG. Si sa fortune n'est pas estimée sachez qu'il a tout de même quitté E.A avec plus de 16 millions d'euros sous le coude…

Vous le savez le jeu vidéo rapporte aujourd'hui plus d'argent que le cinéma dans le monde. Alors autant dire que si vous êtes amoureux de jeux, vous aurez vous aussi peut-être votre chance de gagner le jackpot un jour mais il y a fort à parier que ce ne sera pas à jouant toute la journée. A bon entendeur…