Le "New York Times" révèle une bavure après la mort d'un Afghan tué par un tir américain

·2 min de lecture

Le «New York Times» révèle que les Etats-Unis auraient tué un civil innocent qu’ils pensaient être un terroriste de l’Etat islamique en Afghanistan.

Le «New York Times» révèle une bavure qui vient marquer encore un peu plus le départ chaotique des forces américaines d’Afghanistan. D’après le quotidien américain, un civil afghan aurait été tué par un tir américain, pris par erreur pour un combattant de l’Etat islamique. Selon le journal, Zemari Ahmadi était en fait employé depuis 14 ans comme ingénieur technicien en Afghanistan pour le groupe caritatif Nutrition and Education International basé à Pasadena, en Californie, qui apporte de la nourriture aux Afghans. Le groupe pour lequel il travaillait avait même déposé une demande officielle pour qu’il puisse être accueilli en tant que réfugié aux Etats-Unis. Le 29 août, lui et neuf membres de sa famille, dont sept enfants, ont été tués dans un bombardement, à la veille du dernier départ des soldats américains de Kaboul, a raconté son frère au «New York Times».

Sur les images de vidéosurveillances prises sur son lieu de travail et publiées par le journal, l’homme est filmé en train de remplir des bidons d’eau avant de rentrer chez lui. Il se trouve également avec des collègues qui transportent des ordinateurs, raison pour laquelle, selon le journal, l’armée a commencé à surveiller la Toyota Corolla dans laquelle se trouvaient, selon les autorités, des colis soigneusement emballés.

Pour l’armée, l’homme de 43 ans serait en fait allé dans un repère de Daech le matin de sa mort. Mais ses collègues ont(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles