Publicité

New York tente de mettre en place un péage urbain pour limiter la pollution de l'air

Il faudra bientôt débourser quinze dollars pour accéder au centre de Manhattan. La ville de New York vient d’approuver un péage urbain pour les véhicules qui souhaitent se rendre dans la partie sud de l’île. Une mesure censée lutter contre la pollution et les embouteillages.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

En ce long week-end pascal, les rues de New York sont calmes et moins fréquentées, bien loin du brouhaha et des embouteillages permanents habituels. Une vision rare dont les responsables de la ville veulent faire une réalité quotidienne : grâce au nouveau péage urbain, ils espèrent diminuer le nombre de véhicules de 20%.

Le projet est soutenu par l’organisation Transportation Alternative dont fait partie Alexa Sledge : « New York est la ville la plus embouteillée du pays. Avec toutes ces voitures sur nos routes, l’air est hautement pollué. Les ambulances qui essaient d’aller à l'hôpital se retrouvent bloquées dans les embouteillages, les bus et les gens dedans aussi ! »

Mais devoir payer quinze dollars pour passer en dessous de la 60ème rue n’est pas du goût de tous. Surtout ceux qui travaillent dans la zone concernée. « Imaginez devoir payer quinze dollars pour aller au travail sans que votre entreprise ne vous rembourse. Ça n'a aucun sens. Je vais devoir limiter d’autres dépenses pour couvrir celle-ci ! », enrage un travailleur. « Je suis furieux ! Aller à Manhattan, avec les péages qui sont déjà sur les ponts, cela va coûter trente dollars. Et on va payer pour le parking ! Ça va faire cher au final ! C’est n'importe quoi ! », renchérit un autre.


Lire la suite sur RFI