Une épidémie causée par l’urine de rat sème la panique à New York

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Cette maladie se transmet des animaux à l’homme via l’urine de rat infecté (Getty Images/iStockphoto).
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans la ville, une personne est décédée après avoir contracté la leptospirose.

Les rats terrorisent New York. La ville est touchée par l’épidémie d’une maladie rare causée par une bactérie trouvée dans l’urine de rat. Au moins 15 cas de leptospirose et un décès ont été signalés à New York (États-Unis). Trois des cas concernaient des personnes sans-abri. Au cours des 15 dernières années - entre 2006 à 2020 - 57 cas ont été détectés dans la grosse pomme. L’année 2021 représente déjà plus de 25% du total au cours de ces quinze dernières années. Les experts pensent que l'augmentation des cas pourrait être liée aux températures plus chaudes et au changement climatique. "Les bactéries peuvent persister dans des environnements chauds et humides. Les changements dans les conditions climatiques qui permettent à la bactérie de persister (conditions climatiques plus chaudes et humides) pourraient contribuer à une augmentation des cas humains", a déclaré le département de la santé américain dans les médias. Les responsables de la santé s'efforcent d'éliminer les infestations de rats autour de la ville pour empêcher la maladie de se propager davantage.

VIDÉO - Une nuit avec les chasseurs de rats de New York

Maux de tête, frisson et jaunisse

Cette maladie se transmet des animaux à l’Homme via l’urine de rat infecté. Une personne peut être infectée lorsqu'elle entre en contact avec l'urine d'un animal infecté par le biais de la nourriture ou de l'eau. Selon les centres de santé, les animaux qui peuvent transmettre la maladie sont les vaches, les porcs, les chevaux, les chiens et les rongeurs. Cette maladie a été découverte à la fin du 17e siècle par un scientifique allemand. Les symptômes apparaissent brusquement entre deux et quatre jours après la contamination. Parmi les manifestations de la maladie : la fièvre, des maux de tête, des frissons, des douleurs abdominales et de la diarrhée. Certains malades souffrent également de la jaunisse. Si dans la majorité des cas, les symptômes disparaissent, ils peuvent aussi provoquer une deuxième phase plus grave (comme une insuffisance rénale ou hépatique voire la mort).

VIDÉO - Les "orteils Covid" pourraient être un effet secondaire de la réponse immunitaire au virus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles