Le neveu de Sophie Pétronin, otage au Mali, "très surpris du silence du président Macron"

1 / 2

Le neveu de Sophie Pétronin, otage au Mali, "très surpris du silence du président Macron"

Le neveu de Sophie Pétronin, otage française enlevée au Mali en 2016, demande l'aide de l'État pour venir en aide à sa tante. 

Sa tante est retenue en otage depuis fin 2016. Arnaud Granouillac, le neveu de Sophie Pétronin, tente d'alerter sur le sort de la septuagénaire, enlevée au Mali et retenue par une alliance jihadiste liée à Al-Qaïda. Il demande ce mardi à l'État d'intervenir pour sauver celle qui souffre du paludisme et d'un cancer:

"On a effectué trois demandes de rendez-vous écrites en respectant ce qui nous semblait être la voie hiérarchique, c’est-à-dire d’écrire à l’Élysée", explique-t-il. "Ces demandes sont restées sans réponses. Il n'y en a qu’une où on a reçu une réponse laconique, qui ne nous a pas du tout satisfaits."

"On a toujours joué la transparence"

"On est très surpris du silence du président Macron et de cette fin de non-recevoir, quand on voit que récemment dans l’actualité il suffit de faire un sitting devant le fort de Brégançon pour être reçu par le président Macron", poursuit-il.

Car si le chef de l'État assurait en juillet de "l'inlassable volonté" de retrouver Sophie Pétronin, et si le quai d'Orsay est en contact avec la famille, Arnaud Granouillac n'est pas convaincu:

"Quand il dit qu’il suit le dossier on a du mal à le croire. Nous, on a toujours joué la transparence. Mon cousin, à chaque retour de ses différents voyages au Sahel, a toujours débriefé avec le quai d’Orsay. Mais c’est toujours resté des rencontres informelles et toutes les démarches...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi