Neuilly sa mère : que devient Jérémy Denisty, l'interprète de Charles de Chazelle ?

·1 min de lecture

En 2009, le film Neuilly sa mère fait un joli carton au box-office. Le film raconte l'histoire d'un gamin heureux dans sa cité qu'un coup du sort oblige à s'exiler du jour au lendemain dans l'enfer de la très chic Neuilly sur Seine... La confrontation entre le héros et sa famille d'accueil aussi aristocratique que coincée a su trouver son public. Les dialogues dont certaines lignes sont devenues cultes y sont sans doute pour quelque chose tout comme le jeu des acteurs aussi enlevé que sincère. Parmi les stars du film Samy Seghir, Rachida Brakni ou Denis Podalydès, impeccable Stanislas de Chazelle.

Mais il faut également compter avec Jérémy Denisty qui incarne un Charles de Chazelle absolument inoubliable. Au moment du tournage le jeune comédien belge qui incarne un adolescent fan zélé de Nicolas Sarkozy n'en est pas à son coup d'essai. Gamin surdoué, il a fait ses premiers pas à la radio belge RTL dans dans l'émission Les auditeurs ont la parole dans laquelle il incarne le personnage d'un ado-reporter. Il ne commence au cinéma qu'en 2006 devant la caméra de Olivier Nakache et Eric Toledano dans Nos jours heureux. Il enchaîne en 2007 avec Big City un film réalisé par Djamel Bensalah. Sa prestation marque le réalisateur. Quand ce dernier écrit Neuilly sa mère il pense naturellement au jeune belge pour incarner Charles.

Après le succès du film ce dernier s'envole pour les Etats-Unis, c'est là bas qu'il termine sa scolarité en continuant à animer des émissions de radio, une activité (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Anaïs Camizuli harcelée : son récit effroyable d'une admiratrice qui menace sa fille
Jeanne Mas a 63 ans : que devient l'interprète du tube En rouge et noir ?
PHOTOS Florent Manaudou amoureux, il s'affiche avec sa chérie Pernille Blume
PHOTO Mathilde Tantot dévoile sa poitrine dans un soutien-gorge transparent, ses fans sont sous le charme
Thomas Dutronc raconte sa toute « première cuite » avec Serge Gainsbourg à l'âge de 11 ans