Neuf meufs (Canal+) : le générique, sa fille, la musique, la symbolique du chiffre neuf… Emma de Caunes nous dit tout !

·1 min de lecture

Sylvia, Charlie, Violette, Yumi, Framboise… En tout elles sont neuf. Neuf meufs qui habitent le même immeuble et dont Emma de Caunes a imaginé le portait à travers neuf épisodes chacun consacré à l’une d’entre elles. Au casting de cette série, qui commence sur Canal+ lundi 15 février, Marie Busnel, Jeanne Rosa (vue dans Claire Andrieux sur Arte), François Berléand, Philippe Katerine et une certaine Nina Blanc-Francard, la fille d’Emma de Caunes et Sinclair. Elle nous raconte.

Télé-Loisirs. Comment cette idée de série vous est-elle venue ?

Emma de Caunes. J’avais envie d’écrire des portraits de femmes. Des femmes de mon entourage et qui me touchent. Ce qui leur arrive est un petit mélange d’histoire vraie ou d’un truc que l’on m’a raconté ou que j’ai vécu. J’ai ensuite extrait un de ces portrait – Violette – pour en faire un court. A la projection, il y avait la directrice de la création originale Canal+ qui a adoré et qui a voulu lire les autres histoires. Elle m’a demandé si j’étais partante pour en faire une série, j’ai évidemment sauté sur l’occasion ! Voilà comment tout a démarré.

Vos Neuf meufs étaient donc prêtes ?

Oui j’ai quand même dû réécrire parce que l’une des contraintes de la création décalée de Canal+, c’est une unité de lieu. Résultat, il fallait qu’elles habitent toutes dans le même immeuble parce que dans les histoires initiales, il y en avait une dans le Sud, une autre dans un cabaret, dans un café…

Ont-elles un autre point commun que leur adresse ?

Oui, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Les Aventures du jeune Voltaire (France 2) : une suite est-elle prévue pour la série ?
Paris Police 1900 (Canal+) : l'histoire de la véritable Marguerite Steinheil
Les Aventures du jeune Voltaire (France 2) : la série est-elle fidèle à la réalité historique ?
Demain nous appartient (spoilers) : le résumé en avance de l’épisode 863 du mardi 16 février
Paris Police 1900 (Canal+) : comment la série a-t-elle recréé le Paris de la Belle époque ?