Netflix s'offre le studio Ghibli de Miyazaki et ses 21 films mythiques

"Mon voisin Totoro" du studio Ghibli disponible sur Netflix le 1er février 2020 (Photo: Studio Ghibli)

STREAMING - Bonne nouvelle pour les fans d’animation. Netflix a annoncé ce lundi 20 janvier dans un communiqué que 21 chefs-d’œuvre du studio Ghibli fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata rejoindront la plateforme entre le 1er février et le 1er avril prochain.

Parmi ces longs-métrages, les quelque 158 millions d’abonnés Netflix à travers le monde (exceptés le Japon, le Canada et les États-Unis, exclus de cet accord) pourront ainsi découvrir “Mon voisin Totoro” (1988), “Porco Rosso” (1992), “Kiki la petite sorcière” (1989) mais aussi “Princesse Mononoké” (1997) ou l’oscarisé “Voyage de Chihiro” (2001).

Convoité par de nombreuses plateformes de streaming ces dernières années, le studio Ghibli a expliqué via un de ses porte-paroles pourquoi son choix s’est porté vers Netflix qui lui a “offert les meilleures options”.“En matière de création de contenus, j’ai l’impression qu’ils soutiennent réellement les créateurs et de beaux projets, explique au Monde Toshio Suzuki, producteur et figure historique de Ghibli. Nos films ont été conçus au départ pour un public japonais, mais le fait qu’ils aient pu voyager et toucher une audience aussi large nous remplit de joie. Nous espérons pouvoir toucher encore plus de gens avec ce partenariat.”

Après avoir perdu les droits sur les nombreux films (d’animation ou non) de Disney qui a lancé son propre service Disney+, Netflix signe un joli coup en s’octroyant la diffusion des œuvres cultes du studio fondé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata. D’autant que The Walt Disney Company s’était occupé un temps de l’exploitation de Ghibli à l’international, rappelle Le Monde.

“Nous continuons à collaborer avec Disney sur d’autres aspects, mais, si je puis dire, Disney semble très occupé avec la fusion avec la 20th Century Fox et ne semble pas avoir de temps pour nous”, a précisé le porte-parole du studio japonais. Netflix de son côté s’est enthousiasmé de voir “pour la toute première fois”, le catalogue du studio Ghibli “sous-titré en 28 langues et doublé dans près de 20 langues”.

À voir également sur Le HuffPost: Un film japonais s’attaque au tabou des règles

LIRE AUSSI

Pour la saison 2 de "Sex Education", voici tout ce qu'il faut savoir sur la chlamydia

La créatrice de "Dix pour cent" prépare une série Netflix sur le stand-up

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.