Netflix : Un série déconseillée au moins de 16 ans parmi les contenus les plus consommés depuis 15 jours

"Lady Voyeur" trailer officiel (VO) -_Netflix - Abaca
"Lady Voyeur" trailer officiel (VO) -_Netflix - Abaca

Depuis le début de l'année, les abonnés de la plateforme de streaming s'émoustillent devant cette fiction caliente.

Un succès inattendu. Depuis quinze jours, une fiction torride passionne les 231 millions d'utilisateurs de Netflix dans le monde. Depuis quinze jours, cette série brésilienne que personne n'attendait squatte le top 10 des fictions non-anglaises les plus consommées dans le monde. Résultat : en seulement deux petites-semaines, "Un oeil indiscret" ("Lady Voyeur" en version originale) affiche plus de 42 millions d'heures de visionnage.

Dans le top 10 dans 23 pays

Et ce n'est pas tout. Les dix épisodes de la série s'installent dans le top 10 dans plus de 23 pays dont la France, la Belgique, la Roumanie, le Portugal, l'Egypte, le Sri Lanka, le Kenya, la Turquie ou encore la Nouvelle Calédonie.

Il faut dire que l'histoire de cette mini-série portée par Débora Nascimento, une actrice encore assez méconnue, mais remarquée dans "L'incroyable Hulk". est des plus aguicheuse. Miranda est une hackeuse si talentueuse qu'elle passe totalement inaperçue. Sa passion au quotidien est d'espionner sa voisine Cléo, la prostituée de luxe de l'immeuble d'en face, à l'aide de jumelles, de caméras et d'ordinateurs piratés. Un jour, sa voisine part en voyage et lui demande de garder son chien. Ce jour-là, le destin de Miranda bascule : elle rencontre l'homme de ses rêves et devient, par légitime défense, une meurtrière. Sauf qu'elle est loin de se douter que tout cela n'est pas dû au hasard...

A lire aussi : Netflix : Un film français crée la surprise et...

Lire la suite


À lire aussi

"C'est impossible..." : Le nouveau couple de "Scènes de Ménages" se défend de venir remplacer Raymond et Huguette
Xavier Niel officiellement candidat pour reprendre le canal de M6
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte