Netflix poursuit en justice les créatrices d'une comédie musicale "Bridgerton" non-officielle

La série
La série

Netflix sévit contre "The Unofficial Bridgerton Musical". Le géant du streaming a déposé une plainte devant un tribunal de Washington D.C contre les auteurs-compositeurs de cette comédie musicale non-officielle, Abigail Barlow et Emily Bear.

Créé sur TikTok par des fans de la saga à succès Les Chroniques de Bridgerton, ce show - à l'origine non-lucratif - est né de vidéos publiées par Abigail Barlow et Emily Bear. Dans celles-ci, rapidement devenues virales, les deux jeunes femmes s'amusent à écrire des chansons pour une comédie musicale imaginaire basée sur la série Netflix.

Face aux succès de leurs vidéos, Abigail Barlow et Emily Bear décident de compiler leurs morceaux en un album baptisé The Unofficial Bridgerton Musical Album. Le disque qui remporte un franc succès, se hisse en peu de temps au sommet des classements iTunes et décroche même le Grammy Awards du meilleur album de comédie musicale en 2022.

Un projet de comédie musicale

Pour pousser l'initiative encore plus loin, Abigail Barlow et Emily Bear imaginent alors porter leur projet sur les planches de Broadway. Le duo lance une véritable comédie musicale, dont certains billets pouvaient se vendre jusqu'à 149 dollars chacun.

Dans ce spectacle, plus d'une douzaine de chansons auraient "copié mot à mot des dialogues et des expressions de personnages", ainsi que d'autres éléments de la série Bridgerton, comme le précise Netflix dans sa plainte.

Netflix, qui affirme avoir émis des "objections répétées" à l'encontre de la comédie musicale dès sa création assure n'avoir pas eu d'autre choix que d'intenter une action en justice à Abigail Barlow et Emily Bea.

"Tout au long du spectacle, Barlow & Bear ont fait croire au public qu'ils utilisaient la marque Bridgerton avec autorisation. Seul Netflix détient le droit exclusif de créer des chansons, des comédies musicales ou toute autre œuvre dérivée basée sur Bridgerton", indique l'entreprise dans la plainte.

La comédie musicale "The Unofficial Bridgerton Musical" devait partir en tournée, avec une date à venir au Royal Albert Hall de Londres. Il y aurait également eu des projets de produits dérivés, selon la plainte.

"Barlow et Bear sont allées beaucoup trop loin"

Netflix, qui possède son propre évènement concurrent "Bridgerton Experience", assure néanmoins soutenir "tout contenu imaginé par les fans". "Mais Barlow et Bear sont allées beaucoup trop loin, en cherchant à toucher des revenus grâce à la propriété intellectuelle de Bridgerton sans autorisation", précise la plateforme dans un communiqué relayé par Deadline.

"Nous avons essayé de travailler dur avec Barlow & Bear, et ils ont refusé de coopérer. Les créateurs, les acteurs, les scénaristes et l'équipe ont mis tout leur cœur et leur âme dans Bridgerton et nous agissons pour protéger leurs droits", ajoute la plateforme.

La productrice des Chroniques de Bridgerton, Shonda Rhimes, a également réagi à cette affaire. Si elle confie au départ avoir apprécié les chansons réalisées sur TikTok, la scénariste est néanmoins unanime sur les profits générés grâce à l'évolution du projet:

"Ce qui était à la base qu'un clin d'œil amusant de Barlow & Bear sur TikTok s'est transformé en un vol flagrant de la propriété intellectuelle imaginé uniquement pour leur bénéfice financier", déclare Shonda Rhimes.

Et de conclure: "Cette propriété a été créée par l'autrice Julia Quinn et a pris vie à l'écran grâce au travail acharné d'innombrables personnes. Netflix ne peut pas rester sans rien faire."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles