Netflix, Facebook... Les Gafa appelés à cofinancer les réseaux télécoms en Europe

·1 min de lecture

Deutsche Telekom, Vodafone ou encore Orange : 13 grands groupes de télécoms européens demandent à ce que les géants de la tech américains financent en partie les coût de développement des réseaux de télécommunications en Europe.

Les patrons de treize grands groupes de télécoms européens, parmi lesquels Deutsche Telekom, Vodafone et Orange, veulent que les GAFA mettent la main au porte-monnaie. Lundi 29 novembre 2021, ils ont pris position pour un appel commun à un financement par les géants de la tech américains pour les coût de développement des réseaux de télécommunications en Europe, qu'ils utilisent de manière abondante. Cette demande est formulée alors que le secteur des télécoms fait face à de lourds investissements dans le déploiement de la 5G, de la fibre optique et d'autres réseaux câblés afin de résister aux flux de données et services fournis par Netflix, YouTube, propriété de Google et Facebook.

52,5 milliards d'euros

En 2020, les investissements des groupes des télécoms en Europe se sont établis à 52,5 milliards d'euros, soit un pic en six ans. "Une partie importante et croissance du trafic est générée et monétisée par les grandes plateformes technologiques, mais cela requiert un investissement continu et intensif dans les réseaux ainsi qu'une planification par le secteur des télécommunications", ont écrit les PDG de treize grands groupes de télécoms européens.

Netflix, Facebook... ne sont pas cités

"Ce modèle (...) peut être viable seulement si ces grandes plateformes participent aussi de manière équitable aux coûts de réseau", ont-ils ajouté dans un communiqué commun, que Reuters a pu consulter. Aucune firme américaine n'est explicitement nommée, mais les géants cotés en Bourse comme Netflix et Facebook semblent visés. Parmi les signataires de la lettre figurent les PDG de Telefonica, KPN, BT Group, Telekom Austria, Proximus, Telenor, Altice Portugal, Telia Company et Swisscom.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles