Netflix annonce de nouvelles productions françaises, avec notamment Omar Sy et Franck Gastambide

·1 min de lecture

Un an après l'ouverture des ses bureaux en France, Netflix a accéléré dans la production de films et séries dans l'hexagone. Récemment, la plateforme a lancé "Lupin" avec Omar Say, qui est devenu un succès à l'international, et plusieurs projets sont prévus dans les prochains mois, dont les nouveaux films de Dany Boon et Jean-Pierre Jeunet. Ce mardi 30 mars, quelques jours après son rival Amazon, Netflix a dévoilé une nouvelle salve de films et séries à venir.

Fort du succès, en 2020, de films d'action comme "Bronx" ou "Balle perdue", Netflix va creuser son sillon en produisant trois films du genre, qui sortiront en 2022. D'abord, une suite à "Balle Perdue", toujours réalisée par Guillaume Pierret. Il y aura également un remake du thriller coréen "A Hard Day", baptisé "A tombeau ouvert", avec Frank Gastambide et Simon Abkarian au casting. Enfin, la plateforme produira également une suite à "De l’autre côté du périph'", film de 2012 avec Omar Sy et Laurent Lafitte, toujours avec les deux acteurs. Elle sera réalisée par Louis Leterrier ("Lupin", "Le Transporteur").

À lire aussi — Le classement des séries et films français de Netflix, du moins bon au meilleur

Côté séries, Netflix annonce le lancement en 2022 de deux nouvelles productions, "Les Sept Vies de Léa", avec Mélanie Doutey et Samuel Benchetrit au casting, sur une femme qui, après avoir découvert le corps d'Ismaël, un ado mort il y a trente ans, retourne dans le passé et se réveille chaque matin dans la peau d'une personne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Trafic normal pour les trains le week-end de Pâques, indique la SNCF
Nike poursuit le fabricant de chaussures 'sataniques' fabriquées avec une goutte de sang humain
L'auteur de 'Game of Thrones' signe un contrat avec HBO pour développer de nouvelles séries
Starbucks a 50 ans, voici comment ce torréfacteur de quartier est devenu le roi du café
Voici pourquoi la mode des avocats coûte cher aux consommateurs et à la planète