Israël: Accord en vue d'une coalition pour évincer Netanyahu

·3 min de lecture
ISRAËL: ACCORD EN VUE D'UNE COALITION POUR ÉVINCER NETANYAHU

JERUSALEM (Reuters) - Le responsable d'extrême droite Naftali Bennett a apporté dimanche son soutien crucial à un "gouvernement de changement" en Israël pour renverser le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans ce qui constituerait la fin d'une ère politique.

La décision de Naftali Bennett, qu'il a annoncée dans un discours télévisé, pourrait permettre au chef de l'opposition Yair Lapid de mettre sur pied une coalition de partis de droite, du centre et de gauche et d'infliger à Benjamin Netanyahu sa première défaite électorale depuis 1999.

Yair Lapid, dirigeant du parti centriste Yesh Atid qui a terminé deuxième derrière le Likoud de Benjamin Netanyahu lors d'un scrutin national le 23 mars, a jusqu'à mercredi pour annoncer un nouveau gouvernement conformément à l'échéance fixée par le président israélien.

Les chances de succès de Yair Lapid reposent en grande partie sur Naftali Bennett, ancien membre du cabinet de Sécurité et figure de la droite nationaliste, dont les six sièges du parti Yamina sur les 120 que compte le Parlement suffisent à lui donner le statut de faiseur de rois.

Dans le cadre d'un éventuel accord de partage du pouvoir, Naftali Bennett, 49 ans, remplacerait en tant que Premier ministre Benjamin Netanyahu, âgé de 71 ans, et céderait plus tard la place au centriste Yair Lapid en vertu d'un système de rotation.

"J'annonce aujourd'hui que j'ai l'intention de travailler de toutes mes forces pour établir un gouvernement d'unité avec le président de Yesh Atid, Yair Lapid", a déclaré Naftali Bennett. "C'est soit une cinquième élection, soit un gouvernement d'unité."

Répondant à la télévision à ces annonces, Benjamin Netanyahu a accusé Naftali Bennett d'avoir commis "la fraude du siècle", en citant ses promesses passées de ne pas s'allier à Yair Lapid.

Israël a organisé depuis avril 2019 quatre élections qui se sont terminées sans vainqueur clair et ont laissé Benjamin Netanyahu et ses rivaux en deçà d'une majorité parlementaire, le patron du Likoud restant en fonction à la tête d'un gouvernement intérimaire.

UNE COALITION FRAGILE

Les divers membres de la nouvelle coalition n'auraient que peu de points communs en dehors d'un plan visant à mettre fin aux 12 ans de mandat de Benjamin Netanyahu, actuellement jugé pour des accusations de corruption.

Une coalition anti-Netanyahu serait fragile et nécessiterait le soutien extérieur des élus arabes israéliens qui s'opposent en grande partie au programme de Naftali Bennett, qui comprend davantage de constructions de colonies en Cisjordanie occupée et son annexion partielle.

Elle devrait se concentrer sur la reprise économique après la pandémie de COVID-19, tout en laissant de côté les questions sur lesquelles ses membres ne s'entendent pas, telles que le rôle de la religion dans la société et les aspirations des Palestiniens à constituer un État.

Jugeant qu'un gouvernement de droite est encore possible, Benjamin Netanyahu a déclaré qu'une telle coalition était un danger pour la sécurité et l'avenir d'Israël.

"Que vont-ils faire pour la dissuasion d'Israël ? Comment allons-nous regarder nos ennemis dans les yeux ?", a-t-il dit. "Que feront-ils en Iran et à Gaza ? Que diront-ils dans les couloirs du gouvernement à Washington ?"

Un accord Bennett-Lapid avait déjà été jugé proche lorsque des violences ont éclaté entre Israël et des militants de Gaza le 10 mai et que le dirigeant de Yamina a suspendu les discussions. Les combats se sont terminés par un cessez-le-feu après 11 jours.

Un responsable de l'Organisation de libération de la Palestine a déclaré après le discours de Naftali Bennett que le futur gouvernement serait "d'extrême droite" et ne serait pas différent des administrations dirigée par Netanyahu.

(Jeffrey Heller, version française Tangi Salaün et Benjamin Mallet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles