Netanyahu à Moscou pour évoquer “la menace iranienne”

La crise syrienne était au coeur d’une rencontre ce jeudi au Kremlin entre Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre israélien est venu exprimer les inquiétudes de l’Etat hébreu quant à une éventuelle implantation militaire permanente de l’Iran dans la région à l’issue du conflit.

#Netanyahu parle menace “perse”, histoire ancienne répond #Poutine https://t.co/c9T3jy7uJQ pic.twitter.com/BlmQ28a4ty— L’Orient-Le Jour (@LOrientLeJour) 9 mars 2017

Benjamin Netanyahu a tenu à rappeler au président russe la menace que représentait l’Iran pour la sécurité d’Israël :

“Israël n’est pas contre un accord en Syrie. Mais nous nous opposons fermement à la possibilité que l’Iran et ses mandataires puissent maintenir une présence militaire en Syrie.”

Principal allié du régime de Bachar-al Assad, avec la Russie, l’Iran est présent sur le terrain militaire syrien à travers les milices chiites, dont le Hezbollah libanais, qui étaient notamment en première ligne dans la bataille d’Alep, reprise aux rebelles. Des commandants du corps des Gardiens de la révolution ont également été envoyés comme conseillers auprès de l’armée syrienne.

Selon un responsable iranien plus de 2.000 combattants envoyés par le régime ont été tués en #Irak et en #Syrie.#Iran pic.twitter.com/LuYbsWbcJ2— Iranalyse (@iranalyse) 7 mars 2017

Avec AFP

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages