Le net changement de ton de Trump vis-à-vis d'Assad en Syrie

Le président américain a directement pointé du doigt ce mercredi le régime de Bachar al-Assad, au lendemain d'une nouvelle attaque chimique perpétrée contre des civils en Syrie. Donald Trump a notamment assuré que son attitude vis-à-vis du leader syrien avait "nettement changé". Une posture bien différente de celle qu'il avait adoptée à l'été 2013, après le massacre de la Ghouta. 

Des mots durs et tranchés. Mercredi, au cours d'une conférence de presse commune aux côtés de son invité, le roi Abdallah II de Jordanie, Donald Trump a réagi à l'attaque chimique présumée, perpétrée mardi sur la petite ville syrienne de Khan Cheikhoun, et qui a fait au moins 86 morts.

Une condamnation ferme

Le président américain a notamment dénoncé une "attaque chimique atroce" contre des "gens innocents", avant de pointer du doigt le régime de Damas.

"Leur mort fut un affront à l'humanité. Ces actes odieux par le régime Assad ne peuvent pas être tolérés", a-t-il averti, ajoutant que cette "attaque sur des enfants a eu un énorme impact" sur lui, et que son attitude vis-à-vis de la Syrie et Assad a nettement changé". Des propos fermes, laissant présager un tournant dans la posture des Etats-Unis vis-à-vis de Damas. 

Interrogé sur la nature de ce changement, et ses conséquences possibles, Donald Trump a refusé de préciser son propos. "Je ne dis pas à l'avance ce que je ferai", a-t-il simplement indiqué. 

L'administration Obama pointée du doigt

Néanmoins, si Donald Trump s'est refusé à donner toute indication sur une éventuelle évolution de la stratégie américaine en Syrie, ou sur une potentielle intervention contre Damas, ses propos démontrent un changement de ton évident à l'encontre du régime de Bachar al-Assad. 

Le premier signe a été envoyé mardi, par...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages