"Il n'est pas en situation de gagner": Louis Aliot appelle Eric Zemmour à soutenir Marine Le Pen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Louis Aliot, invité de BFMTV-RMC mercredi 24 février 2021. - BFMTV
Louis Aliot, invité de BFMTV-RMC mercredi 24 février 2021. - BFMTV

Invité ce matin de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, Louis Aliot est revenu sur la décision du CSA, tombée hier soir. L'institution demande désormais aux médias de décompter le temps de parole d'Eric Zemmour, considéré comme un "acteur politique du débat national."

"Le CSA se mêle de ce qui ne le regarde pas", a jugé le maire RN de Perpignan.

"Mais c'est aussi à Zemmour de se demander, s'il est candidat, s'il peut garder son statut de journaliste tout en ayant quotidiennement une émission. Mais ça ne regarde que lui et sa chaîne. Je trouve que le CSA n'a pas à s'immiscer", a continué le vice-président du parti de Marine Le Pen.

Un plaidoyer pour son retrait

Alors que certains à droite et à l'extrême-droite se demandent si la probable candidature du polémiste ne risque pas de leur faire perdre des voix, Louis Aliot partage ce constat et l'appelle à se retirer.

"Il y a des scénarios où on peut imaginer qu'il soit tenu pour principal responsable d'un affaiblissement du camp national, au bénéfice du système qu'il prétend combattre. A 7% dans les sondages, il n'est pas en situation de gagner (...). Je préférerais qu'il y a ait un accord et qu'Eric Zemmour soutienne Marine Le Pen."

L'édile de Perpignan a également souligné leurs différences idéologiques.

"Nous avons d'ailleurs des désaccords. Sur l'islam politique qui est un problème, on ne peut pas accuser tous les musulmans d'être des dangers en puissance. (...) Je pense aussi qu'il faut accueillir le plus rapidement possible ceux qui ont aidé la France en Afghanistan pour ne pas en faire nos harkis."

Alors que le nouveau livre d'Eric Zemmour sort le 15 septembre prochain, sa déclaration de candidature à l'élection présidentielle pourrait suivre dans les jours suivants.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles