"On n'est pas des moules !" : Christine Bravo remariée et victime d'une petite erreur amusante

"Tellement heureuse d'être madame Bachot", déclarait Christine Bravo après son mariage survenu le 11 juin 2022 en Corse. L'ex-animatrice télé des émissions cultes Frou-Frou et Union libre a épousé en troisièmes noces l'homme d'affaires Stéphane Bachot. Une union largement rapportée par les médias mais l'ancienne star du petit écran a été victime d'une erreur plutôt amusante...

Ce vendredi 17 juin, Christine Bravo a de nouveau évoqué son mariage sur son compte Instagram mais pour faire une petite mise au point. Partageant une capture d'écran d'une publication relatant son mariage civil, on peut y lire : "Christine Bravo et Stéphane Bouchot mariés par le maire d'Occhiatana [ville où elle habite désormais depuis quelques mois dans une belle maison rénovée, NDLR], en Corse." Une coquille sur l'orthographe du nom de famille de son époux qui a amusé celle que l'on retrouve régulièrement dans la bande des Grosses Têtes sur RTL. "Heu... non, on n'est pas des moules ! Je préfère mon mari EN marinière ! Nous c'est BACHOT", a-t-elle commenté en légende. Une référence au bouchot, le support d'élevage des moules et coquillages que l'on peut voir dans le sable sur certaines plages.

Malgré cette bourde, Christine Bravo reste sur un petit nuage depuis son mariage avec Stéphane. Interrogée par le magazine Gala, elle a évoqué ses beaux souvenirs de son union sur la plage. Elle a...

Lire la suite


À lire aussi

Cindy Van Der Auwera (Familles nombreuses) victime d'une erreur médicale : elle a failli mourir
Manuela Lopez (Les Mystères de l'amour) victime de violence quand elle était petite : "Elle a toujours existé..."
Iris Mittenaere, victime de sexisme à la télé : "Tu mettrais pas une petite jupe la prochaine fois ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles