"Il n'est pas mort pour rien" : la mère d'un soldat tué en Afghanistan en 2011 témoigne

·1 min de lecture

"Non, les 89 militaires français tombés en Afghanistan ne sont pas morts pour rien." C’est le sens de l’émouvant témoignage de Patricia Burli-Rabani : son fils de 36 ans, le lieutenant Valéry Tholy, a été tué le 7 septembre 2011 au cours d’une attaque orchestrée par les Talibans. Dix ans plus tard, les derniers événements dans le pays renforcent sa conviction que la mission de son fils et de l’armée française n’était pas vaine.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Valéry Tholy, mort à l'âge de 36 ans, le lieutenant Valéry Tholy était membre du 17e régiment du génie parachutiste (17e RGP) de Montauban. Il a été tué lors d'un accrochage dans la province de Kapisa. "Quand mon fils est mort, j'ai pensé qu'il était mort pour rien", se rappelle Patricia Burli-Rabani. "Je sais, maintenant, je suis convaincue qu'il n'est pas mort pour rien", confie-t-elle sur Europe 1. "J'ai vraiment réalisé que ce mon fils avait fait avec ses compagnons, c'était protéger une population."

000_Par6494096 (1)
000_Par6494096 (1)

Le lieutenant Valéry Tholy, mort en 2011. Crédits : SIRPAT / AFP

"Des gens s'en sont sortis"

Alors que de nombreuses familles de soldats morts en Afghanistan estiment ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles