"On n'est pas fétichiste du pass sanitaire" : Gabriel Attal remet les choses au clair

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'exécutif persiste et signe. Ce samedi 28 août, près de 160 000 personnes ont défilé contre le pass sanitaire en France, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Si le nombre de manifestants diminue depuis trois week-ends consécutifs, le noyau dur du mouvement reste actif. Dans ce contexte, Gabriel Attal s'est exprimé dans Le Grand Jury RTL - Le Figaro- LCI, ce dimanche 29 août. Le porte-parole du gouvernement a défendu la mise en place du précieux sésame, qui divise les Français. "On n'est pas fétichiste du pass sanitaire", a-t-il assuré, avant d'ajouter : "Personne n'aime le pass sanitaire. Si on pouvait ne pas avoir de pass sanitaire, on n'aurait pas de pass sanitaire. Dans un monde idéal, il n'y aurait pas de pass sanitaire, mais il n'y aurait pas de virus non plus."

Plus tôt dans la journée, Jean-Luc Mélenchon a exprimé, une nouvelle fois, son opposition au pass sanitaire, à l'occasion des journées d'été de la France insoumise. "Il est attentatoire à la liberté dans le monde du travail, dans la société, dans les rapports humains", a martelé le chef de file du parti, comme le montrent des images diffusées sur BFMTV. Invité à réagir, Gabriel Attal a insisté : "On n'a pas de goût pour le pass sanitaire." Et de préciser que l'entrée en vigueur de cette mesure est une manière d'éviter une fermeture du pays : "Si on a mis en place le pass sanitaire, c'est pour permettre à des lieux de rester ouverts cet été, au moment où on avait une quatrième vague du virus."

Un rebond (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Baptiste Giabiconi : ses cris stridents dans Fort Boyard ont marqué les internautes
Gérald Darmanin boudeur : cette décision qu'il ne digère pas
Matthew Mindler, star de la série "As The World Turns", est mort à 19 ans
Clara Luciani toujours proche de Julien Doré : "C'est mon frère rêvé"
Emmanuel Macron alerte : "La bataille contre le terrorisme n'est pas terminée"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles