"Ce n'est pas ce que je dis" : tensions entre Gabriel Attal et Léa Salamé

·1 min de lecture

“Ce n’est pas ce que je dis”, ce sont les propos tenus par Gabriel Attal face à Léa Salamé alors qu’il était invité de la matinale de France Inter, jeudi 25 mars. Une réaction qui fait suite à la question de la journaliste qui lui demandait s’il fallait attendre que la crise sanitaire se calme dans le pays avant d’évoquer la question des candidats aux prochaines élections présidentielles

Dès le début de son interview, Léa Salamé a souhaité le faire réagir sur l’annonce, mercredi 24 mars, de la candidature de Xavier Bertrand, actuel président du conseil régional des Hauts-de-France, pour la présidentielle prévue en avril 2022. Une question qui n’a pas semblé plaire au porte-parole du gouvernement. “Léa Salamé, je me souviens qu’il y a six mois, j’étais ici même en septembre et vous m’aviez interrogé sur le fait que Xavier Bertrand avait annoncé sa candidature la veille.” Et d’ajouter : “Je vous avais répondu que c’était la quatrième fois en un an qu’on m’interrogeait sur ce sujet là et que c’était les 50 nuances de candidatures à la présidentielle donc ça fait 51. Je n’ai pas d’autres commentaires à faire.”

Pour Gabriel Attal, il n’est pas question d’évoquer la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron. Pour l’heure, les membres du gouvernement se concentrent sur la gestion de la crise sanitaire. “Nous, on a les yeux rivés, au gouvernement, sur les contaminations. Voilà, c’est ça qui nous obsède. C’est la gestion de la crise économique, de la crise sanitaire et de l’impact de ce qu’on (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Anne-Elisabeth Lemoine a « cru à une blague » : ce coup de fil qui l’a prise de court
Line Renaud et les hommes après la mort de son mari : "Il m'est arrivé d'être courtisée..."
"On est un diesel" : Emmanuel Macron parle cash chez Nikos Aliagas
Le claveciniste François Grenier s'est suicidé : il ne supportait plus l'annulation des concerts
Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer bouc émissaires des autres ministres ?