On est en direct : Jordan Bardella tacle Eric Zemmour sur la question des prénoms (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Samedi 16 octobre, Laurent Ruquier et Léa Salamé recevaient Jordan Bardella sur le plateau de "On est en direct". Le président par intérim du Rassemblement national n'a pas manqué d'être questionné sur la personnalité qui agite le monde politique, Eric Zemmour. Si l'ex polémiste d' "On n'est pas couché" partage bon nombre de points communs avec le Rassemblement National, le probable candidat à l'élection présidentielle de 2022 représente un réel danger pour le parti de Marine Le Pen, comme en témoigne les derniers sond ages d'intentions de vote.

Le jeune député européen est revenu sans détour sur la polémique des prénoms qui n'en finit plus de faire parler. "Évidemment que de donner un prénom français à ses enfants est une marque d'attache au pays qui nous accueille, évidemment que c'est une marque d'assimilation. Et le patriotisme, c'est de l'amour pour le pays qui nous accueille", a-t-il concédé dans un premier temps.

À lire également

Traité de « traître » par Eric Zemmour, Bernard-Henri Lévy réplique ! (VIDEO)

Toutefois, il a ajouté dans la foulée qu'il ne voyait pas en ce sujet quelque chose de capital pour l'avenir du pays, se fendant ainsi d'un tacle à l'encontre d'Eric Zemmour. "

Mais je ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles