Qui sont les «nepo babies», ces célébrités pointées du doigt dans les médias ?

© AFP

Ils ont tous trois points communs : ce sont des stars, ils le sont depuis leur naissance et ils ont fait la Une du dernier New York Magazine. Il s'agit des "nepo babies", véritable phénomène médiatique depuis la sortie de l'article de Nate Jones . Ce néologisme, contraction de l'anglais "nepotism babies" peut être traduit littéralement par "enfants du népotisme" et désigne les enfants de stars devenus à leur tour les chouchous des tapis rouges, la plupart grâce à leurs célèbres parents. Mais pour les nouvelles générations de fans, la pratique du piston ne passe pas.

>> LIRE AUSSI - «Emily in Paris» : la mairie de Paris très remontée contre la série Netflix

Les enfants stars en tête d'affiche

Le hashtag #NepoBabies cumule plusieurs millions de vues sur Twitter et TikTok depuis quelques semaines. Mais pourquoi maintenant ? Car ces "nepo babies" sont absolument partout. En 2021, Lily Rose Depp, fille de Johnny Depp et Vanessa Paradis, jouait dans quatre long-métrages en plus de sa carrière de mannequin. Lily Collins, fille de Phil Collins, est la tête d'affiche de la série Emily in Paris depuis trois saisons sur Netflix.

Dans le cinéma français, deux noms ressortent actuellement : l'incontournable Louis Garrel , enfant de deux réalisateurs et à l'affiche de cinq films ; et Suzanne Lindon, fille de l'acteur Vincent Lindon, plus discrète, avec deux films.

>> LIRE AUSSI - Mémoires du prince Harry : démarrage record pour l'édition en anglais

Une polémique injuste ?

Et f...


Lire la suite sur Europe1