"Je n'en ai rien à foutre" : Jean Castex imperméable aux critiques

·1 min de lecture

La tâche est rude pour Jean Castex. Alors qu'il a pris ses fonctions à Matignon il y a quelques mois seulement, le Premier ministre se retrouve confronté à une triple crise sanitaire, économique et désormais sécuritaire. Régulièrement critiqué par l'opposition, il semblerait qu'il peine aussi à rassembler la majorité présidentielle. Certains pointent du doigt "le manque de poids" de Jean Castex "face des ministres plus forts que lui", soulignait Le Parisien le 4 novembre dernier. Perçu comme le Gaston Lagaffe de la majorité, certains ne donnent pas cher de sa peau, quatre mois seulement après son arrivée à Matignon. Des critiques qui fusent de toutes parts, mais auxquelles le principal intéressé essaie tant bien que mal de rester imperméable : "Je n'en ai rien à foutre", soufflerait-il en privé, dans des propos rapportés par Europe 1.

Le successeur d'Edouard Philippe peine en effet à se faire respecter en tant que chef d'orchestre. En témoignent les récents couacs du gouvernement : Bruno Le Maire qui lui grille la politesse sur BFMTV en révélant la fermeture à venir "des rayons de produits qui ne sont pas de première nécessité" dans les grandes surfaces ou la faute de Gabriel Attal qui annonce une mesure démentie dans la foulée par Matignon. "Il n'a pas d'autorité, il ne s'impose pas", observe un conseiller auprès de nos confrères. "Il n'imprime pas", se désole cette fois un député.

Dans cette période trouble, Jean Castex sait qu'il peut compter sur un soutien de taille : celui (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Olivier Véran (encore) pris en grippe par Pascal Praud
"Beaucoup de moments heureux" : Céline Dion se sépare d'un bien cher à son coeur
VIDEO - Elise Lucet embarrassée : ce gros moment de solitude en direct
Charles Consigny se plaint de nouvelles restrictions sanitaires : Cécile Duflot s'en mêle
Jean-Luc Mélenchon « une usine à fake news » : Gabriel Attal dénonce ses insinuations