Neil Young, les Rolling Stones et des dizaines de stars demandent à ce que leur musique ne puisse être diffusée aux meetings électoraux sans leur accord

franceinfo Culture avec agences
·2 min de lecture

Dans une lettre ouverte publiée mardi (à lire ici sur le site de Variety en anglais), des stars de la musique réclament solennellement que les candidats républicains et démocrates aux élections américaines demandent une autorisation avant d'utiliser un de leurs morceaux lors de rassemblements de campagne.

De nombreux artistes se sont plaints, depuis la campagne présidentielle précédente, que certains de leurs titres étaient joués durant des réunions publiques de Donald Trump.

Les Rolling Stones et Neil Young très remontés

Demander l'autorisation des interprètes et des auteurs "est le seul moyen de protéger vos candidats d'un risque juridique, d'une polémique superflue ou d'un bourbier moral", font valoir les auteurs de la lettre adressée aux principales instances des partis démocrate et républicain.

Parmi eux figurent les Rolling Stones, qui ont encore fin juin menacé Donald Trump de le poursuivre en justice si son équipe de campagne continuait à utiliser la chanson You Can't Always Get What You Want lors de ses réunions publiques.

Y figure également Neil Young, soutient du démocrate Joe Biden, qui a menacé ces jours-ci de poursuivre en justice le président Donald Trump qui continue, malgré ses objections répétées, de diffuser (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi