"La neige est devenue l'or blanc" : face au manque de neige, les stations de basse altitude doivent s'adapter

Stéphane Iglésis, franceinfo

"Avant il y avait des télésièges, de la neige... ça a bien changé !". Pour la première fois depuis quinze ans, Béatrice revient à la sation de ski de Guzet, en Ariège, et le paysage n'a plus vraiment grand-chose à voir. Selon les prévisionnistes de Météo France, le mois de février en région Occitanie pourrait être le plus chaud depuis 1990. Conséquence, les stations de moyenne montagne, situés entre 1 400 et 1 800 mètres doivent s'adapter face au manque de neige.

"Heureusement qu'il y a du soleil !"

Herbe verte, parapentes, luge sur rail : à Guzet, certains pourraient presque se croire en plein été. S'il ne fait plus assez froid pour réellement pratiquer les sports d'hiver, la station est toujours aussi sympathique pour Béatrice : "C'est familial, les gens sont agréables, tout le monde s'aide sur les pistes. Pour commencer c'est très bien. Je fais débuter mes enfants, ils sont heureux. La neige est devenue l'or blanc, donc c'est rare."

Amédine est originaire de Vendée, et elle aussi apprécie ce mélange d'activités d'été et d'hiver : "Il n'y a pas beaucoup de neige mais nous aimons marcher, nous aimons randonner et cet après-midi on va s'attaquer à la luge. On a fait un peu de ski, les enfants se régalent ! Heureusement qu'il y a du soleil !"

Trois pistes ouvertes sur quarante

Si Amédine n'a pas l'impression de s'ennuyer, c'est parce qu'Agnès Sevestre, responsable commerciale s'est décarcassée : "On a mis en place la luge sur rail pour les occuper dans la journée, ensuite on (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi