"Je ne voulais pas de sexe avec elle quand…" La défense douteuse de Benjamin Mendy face aux enquêteurs

Le procès de Benjamin Mendy se poursuit en Angleterre. Accusé de sept viols outre-Manche, l'ancien footballeur de Manchester City a dévoilé sa défense devant la cour ce jeudi 27 octobre. Les jurés ont pu entendre plusieurs déclarations qu'il a faites aux enquêteurs durant son incarcération. Dans les quatre séries de déclarations préparées et transmises à la police par les avocats du joueur, Benjamin Mendy a nié catégoriquement quatre viols dont il est accusé. Il avait notamment répondu à une femme, âgée de 24 ans, qui affirme avoir été violée trois fois à son domicile du Cheshire en octobre 2020 par le footballeur. Benjamin Mendy raconte avoir demandé le portable de cette jeune femme pour supprimer une vidéo de son domicile.

"Elle m'a donné son téléphone et je l'ai supprimé. En même temps, une photo d'elle sans vêtements est apparue à l'écran. Elle a dit qu'elle avait d'autres photos d'elle comme ça et nous avons convenu de monter dans ma chambre pour qu'elle puisse m'en montrer plus, racontait Benjamin Mendy. (...) Je suis choqué d'être accusé de viol et de séquestration. Toute activité sexuelle entre elle et moi était complètement consensuelle." Le footballeur a aussi répondu à une autre accusation de viol portée par une femme dont il aurait abusé alors qu'elle était endormie. "Elle ne dormait pas, elle avait bu et était un peu ivre mais elle savait ce qu'elle faisait et a accepté de plein gré de coucher avec moi. Je ne voulais (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort de Jean Teulé : cette étrange phobie contre laquelle le romancier ne pouvait pas lutter
Christian Quesada : ce doute qui plane autour de son domicile
"Nous devions éviter les cadavres dans la rue" : les confidences d'Etienne Daho sur son enfance
Madonna : à 64 ans, la star pose complètement topless sur Instagram
"Il était surexcité" : ce jour où Jean-Paul Belmondo a cogné Johnny Hallyday en pleine rue, le laissant dans un sale état